De la cellule au poète

UNE RETRAITE ENTRE ECRITURE ET MOUVEMENT

en collaboration avec Alice Godfroy
du 16 au 21 juillet 2017, à Soubreroche dans la Drôme.  (complet)

calligramme

Ouvrir des espaces d’exploration entre langage et mouvement : une semaine pour renouveler notre relation à l’écrit en passant par la matière sensible et pulsatile du corps vivant. Nous pratiquerons en groupe et individuellement, dans le studio et en extérieur. Plusieurs heures par jour seront dédiées à l’écriture : vous pouvez venir avec un projet en cours ou bien partir d’une page blanche sur place. Entre parole et écoute, il y aura amplement le temps pour du dialogue informel et/ou organisé.

TARIFS: 350 euros pour toute inscription reçue avant le 1er mai 2017, 390 euros au-dela de cette date.  HEBERGEMENT: 20 euros/nuit en chambre, 12 euros/nuit en camping. Nous prévoyons qu’un repas soit préparé pour nous à midi…précisions à venir concernant le tarif de celui-ci.

Au programme:

* Passer par des mises en corps simples et profondes issues du Mouvement Authentique, du Contant Improvisation et du Body-Mind Centering®.

*Affiner le passage aux mots. Porter une attention particulière à l’accueil, à l’ancrage.

* Accueillir nos habitudes avec bienveillance, afin d’élargir la gamme des possibles.

* Se rendre disponible aux détails saisissants du monde qui nous entoure.

Les questions qui nous meuvent:   Quelles relations entre nos paroles et l’intime de notre expérience corporelle?  Quels rapports entre savoir cognitif et connaissance cellulaire ?   D’où le langage provient-il ?   De quelle manière la poésie nous aide-t- elle à faire des liens entre le cœur et les mots?    Pouvons-nous apprendre à communiquer à partir d’une résonance consciente avec le monde ?

Le groupe étant limité à 12 personnes, nous serons disponibles pour vous accompagner de manière individuelle.

*************************************************************************

La petite histoire…  C’est en 2010 qu’a eu lieu la première « Embodied Writing Retreat ». Le principe était simple : une retraite de cinq jours dans un lieu reculé en France, pour explorer de nouvelles manières d’aborder notre relation à l’écriture.

dscn8494

Partager l’espace qui précède le mouvement, qui précède les mots: celui de la matière mouvante, fluide et pulsante du corps. Puis, faire place à l’émergence des gestes et du langage. Tendre vers le précis, apprendre à se laisser simultanément toucher par l’expérience et pouvoir en être témoin. Partager un espace spacieux, simple et bienveillant, dans lequel chacun/e puisse partager les poèmes qui l’habitent, s’immerger dans des temps d’écriture, des temps d’écoute.

Conçu comme un espace anglophone, cette rencontre annuelle a fait vibrer des personnes venant d’horizons divers : Etats-Unis, Allemagne, Angleterre, Inde, Suisse, Suède. Chaque année portait un thème (océan, printemps) ou bien invitait un écrivain : Sarah Green, Miriam Hall et Andrea Olsen (deux années de suite).

La rumeur a réveillé les curieux francophones… cette retraite va désormais vivre en français!

art-man

Publicités